Mercredi 16 janvier 2019 - Théâtre G. Philipe - 20h

RÉPARER LES VIVANTS

d'après Maylis De KERANGAL - adaptation et mise en scène d'Emmanuel NOBLET

avec Emmanuel Noblet ou Thomas Germaine (en alternance)

Réparer les vivants - photo aglae bory
Réparer les vivants - photo aglae bory

          "Réparer les vivants ", bouleversant roman de Maylis De Kerangal, est l'histoire d'une transplantation cardiaque. Comment le cœur d'un jeune homme de dix-neuf ans va rejoindre le corps d'une femme de cinquante ans en l'espace de vingt-quatre heures. Ce spectacle retrace toute la chaîne humaine qui se constitue pour réaliser pareille prouesse. Le don d'organe, geste de générosité totale qui engendre la vie, demeure pourtant un choix difficile à faire pour les proches des victimes alors au sommet de leur douleur.

           Emmanuel Noblet nous livre son adaptation théâtrale du roman et réussit le pari délicat d'incarner, seul en scène, tous les personnages de l'histoire. Avec une élégante sobriété et sans pathos, il nous tient en haleine et parvient à nous émouvoir aux larmes tout autant qu'à nous faire sourire. Les mots de Maylis De Kerangal sonnent juste et transmettent une grande force de vie. Il faut les entendre. C'est d'une beauté absolue. La mort qui donne la vie... Une aventure humaine à la fois terrible et formidable.

 

La Presse en a parlé :

 

     Fabienne Pascaud – Télérama
"D'où naît ici le théâtre ? Peut-être simplement de l'écoute intense des spectateurs avides de savoir les misères et grandeurs du cœur transplanté. Ensemble."

     Philippe Chevilley.- Les Echos Week-end
"Il évite tout pathos pour évoquer la douleur de la mort et le combat acharné pour la vie. Chaque personnage existe, murmure son humanité. On n'aurait pas imaginé qu'un tel livre puisse tant nous émouvoir, porté à la scène. A ne pas manquer."

     Armelle Héliot - Figaroscope
"Il est rare d'assister à un tel moment de théâtre "pur", puisé dans une matière romanesque et porté avec ardeur et modestie tout à la fois."

     Jean – Louis Porcher – Le Canard Enchaîné
"Descriptif, presque clinique. On a la gorge serrée, mais, comme dans le roman, vient peu à peu cet émerveillement : ainsi des humains sont capables, pour sauver d'autres humains, de pareils miracles d'intelligence collective. Normal que ce spectacle fasse un triomphe depuis Avignon 2015 : il fait du bien."